La zone


En été 2019, le festival photographique d’Arles présentait l’exposition « La zone aux portes de Paris ». 

La Zone désigne au départ une bande de terre de 250 m de large qui court le long des 34 km de fortifications édifiées autour de Paris en 1844. Cette zone non aedificandi devait rester déserte, mais elle fut progressivement occupée par une population pauvre qui s’établit durablement en construisant des habitations précaires, cabanes et baraques en tout genre.

J’ai eu envie de documenter ce qu’est devenu ce lieu transformé aujourd’hui en périphérique. J’ai ciblé le carré des Biffins situé sous le point de la Porte Montmartre, dans le prolongement des puces de Saint-Ouen. Marché à ciel ouvert réglementé depuis 2009, les biffins vendent des objets d’occasions et de récupérations. 

« Biffins » est un vieux mot d’argot qui désignait les chiffonniers de Paris.


Cet espace a pour vocation d’apporter une réponse à la situation d’urgence de personnes en grande exclusion, sans ou avec peu de ressources, et parfois privées du droit commun.